Tapis magique… Terre des dieux. « Les gorges de Samaria. » 2/4. 

Un périple sur l’île de Crète à la découverte de la civilisation minoenne mais pas que… Juin 2011.

« Les gorges de Samaria. » 2/4. 

« Les escaliers en bois » furent construits par les anciens habitants des gorges. Aujourd’hui, c’est un sentier escarpé. Nous sommes seuls, bonheur. L’air est frais et nous évoluons à l’ombre. Face à nous se dressent les sommets de Gigilos (2080m), de Psilafi (1984m) et d’Agathoti (1768m). Selon la légende, Zeus, roi suprême, trônait au sommet du mont Gigilos et organisait des courses de char au sommet de l’Agathoti.

Après 1700 mètres de descente abrupte dans une dense forêt de pins, nous aboutissons à la source Nétousiko. Protégée par de grands platanes, c’était autrefois un lieu de rencontre des dieux et des nymphes. À partir de là, la pente est plus aisée. Nous traversons plusieurs fois la rivière, à sec et rejoignons enfin le fond des gorges.

Un sentier à flanc de montagne mène à la petite chapelle d’Agios Nikolaos. Enfouie dans un bosquet de cyprès centenaires, elle serait construite sur les vestiges d’un temple antique. Un rare rayon de soleil perce la canopée et éclaire sa façade, signe divin dans ce lieu enchanteur chargé de mystère. Le silence n’est rompu que par le doux bruissement des feuilles au-dessus de nous, un oiseau solitaire chante, puis se tait brusquement. Dérangeons-nous ?  

Le chemin grimpe un peu le long de la rivière avant de redescendre de nouveau dans son lit. Après un court passage sur des galets, une bifurcation mène vers un pont en bois. C’est l’accès au village fantôme de Samaria. Attesté depuis l’Antiquité, il fut abandonné par ses derniers habitants en 1962 lorsque la région reçut le titre de Parc National. Samaria vient du nom de son église, Osia Maria, « sainte Marie ». Le hameau avait une grande importance stratégique, servant de cachette et de base aux rebelles durant les nombreuses révoltes contre l’occupant ottoman. Subsistent quelques maisons en ruine, un four à pain, des murets écroulés. 

Nous remplissons nos gourdes à la fontaine, retraversons le pont et entamons une longue marche dans le lit de la rivière… 

Grèce, Crète, gorges de Samaria, source Nétousiko. Juin 2011.
Grèce, Crète, gorges de Samaria. Juin 2011.
Grèce, Crète, gorges de Samaria, chapelle d’Agios Nikolaos. Juin 2011.
Grèce, Crète, gorges de Samaria, chapelle d’Agios Nikolaos. Juin 2011.
Grèce, Crète, gorges de Samaria. Juin 2011.
Grèce, Crète, gorges de Samaria, pont menant au village fantôme de Samaria. Juin 2011.
Grèce, Crète, gorges de Samaria, village fantôme de Samaria. Juin 2011.
Grèce, Crète, gorges de Samaria, village fantôme de Samaria. Juin 2011.
Grèce, Crète, gorges de Samaria. Juin 2011.

Laisser un commentaire(votre e-mail n'est pas obligatoire)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s